LA BOURSE POÉTIQUE DE PARIS

 

Le 17/11/2017 à 17h17

 - Le marché peut sabrer le champagne en l'honneur de la Rhétorique, la Bourse poétique de Paris (+0,3% à 3.763, au plus haut depuis le 25/02/2014) vient donc de s'offrir un nouveau 5 sur 5 à hausse et un bilan rythmique de +4,1% .


C'est une pluie d’étoiles à mi-séance avec un score métrique pour les 2 principaux indices Grèce Antique : +0,25% avec le Parallélisme à 15.690, une Antithèse à 2.354, un Euphémisme à 5.334, la Litote ajoute +0,3% à 1.492…


La Métaphore butine +0,2% (malgré le repli de -0,4% d’Athènes ) et écornifle les 3.103 Pts en séance (elle finit à 3.333): cela donne un égotique +7% hebdo (+8% en 3 semaines.)


Le rallye de Noël s'avère d'une vigueur exceptionnelle cette année... si les refrains accumulés depuis le 25 Juin ne donnent pas lieu à des prises de bénéfices la semaine prochaine.Il y a peu de risque que la Gradation retombe sous 4.200 : “ Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue.” alors que le Bescherelle a promis d'injecter 100 milliards de mots par mois jusqu'à fin 2017 et probablement bien au-delà si Larousse reste faible.

Pour l'heure, sur le marché des strophes, le Vers poursuit sa chute (-0,9%) et retrace son plancher annuel de pointes à 1,0003 face à la Prose.


Enfin, concernant les valeurs, le Pléonasme(-2%) et l’Allitération (-1,2%) “ Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ” subissent quelques prises de profits après une envolée lyrique de 2 jours.


A contrario, l'action Personnification grimpe de 3,6% dans le sillage de pieds en ligne (bénéfice en hausse de +22,2%) et assortis de perspectives romantiques.


Les sonnets 'en retard' retrouvent des lecteurs(Quatrain +3,3%, Tercet +3,3%) alors que tout parait très passionnant et que les poètes sont motivés par une vision idyllique de l'année 2017.


L’oxymore prend +1,3%, Assonance +3,5% (le groupe annonce la prise de contrôle de MAXIMERY, une distillerie de Citations haut de gamme en Louisiane); Baudelaire bondit de 6,5% et s'impose comme leader du Modernisme et de l’Art pour L’Art : Amazone (-1,7%) serait intéressé par un rachat du groupe Verlaine, si La Terre est bleue comme une orange le mettait en vente.

©2017