CUMUL DES MANDATS

Le président de la République d’un pays européen était accusé

Trente ans après les faits, d’avoir touché, en tout bien tout

Honneur, les fesses de la secrétaire d’un sénateur du Palais du

Luxembourg.

Ce sénateur était accusé à son tour, d’avoir glissé sa main dans le

Bustier de la fille mineure du maire de Poitier.

Le maire de Poitier avait été surpris, embrassant de force la

Maîtresse du député d’Ille-et-Vilaine.

Mais la rumeur courait que le député d’Ille-et-Vilaine avait

Envoyé la photo de ses parties intimes à l’adjointe du conseiller

Régional du Loir-et-Cher.

Mais pire encore, le conseiller du Loir-et-Cher aurait eu le geste

Malheureux de soulever, dans un élan patriotique, la jupe d’une

Dizaine d’écolières de la Drôme et de l’Isère.

Et par le cumul simultané de plusieurs mandats électifs, ce même

conseiller régional se serait stimulé manuellement à la réunion

Annuelle de la Chambre basse du Parlement.

 

Alors Politiciens de tous bords, faut-il se serrer la ceinture ?

Une chose est sûre:

Grâce à l’immunité parlementaire 

Je me tiens, tu te tiens par le derrière !

©2017