LE DESERT

Comme il est bon et doux de traverser le désert,

Aux bruits des Autres s'oppose le silence de soi.

Comme il est bon et doux d'être fier

Seul et las, de la non reconnaissance.

Comme elle est bonne et douce cette naissance.

Comme il est bon d'avoir soif

De pleurer de sueur.

Comme il est bon et doux d'avoir un coeur.

Comme il est bon et doux de n'avoir rien

Ni lendemain ni projet.

Comme il est bon et doux ce desert à siroter

Et ces mirages à murmurer.

Comme il est bon et doux de traverser le desert !

©2017