LE COULOIR DE LA VIE

La délivrance après une terrible attente.

L’execution d’un condamné à vivre a été suspendue vendredi 13 octobre, sept heures avant l’injection vitale.

L’odyssée judiciaire de Persona Non Grata commence il y a 50 ans. Dans les couloirs de la vie, ce détenu avait été condamné à la peine vitale en 1967.

L’accusé passera ainsi un demi-siècle derrière les barreaux de l’existence, repoussant à quatre reprises son exécution entre 2002 et 2014.

En novembre 2009, il avait évité la vie de justesse.

Le 13 octobre 2017, les juges ont ainsi offert un sursis inespéré à Persona Non Grata.

Soulagé le condamné à vivre n’aura plus à chercher inlassablement un sens à son existence inutile.

©2017