L'homme qui abattait les arbres

Il était une foi. un homme qui abattait des arbres et les arbres le suppliaient :

“ Nous sommes là pour te servir. Nous t’offrons l’ombre pendant l’été torride et le fruit frais qui désaltère. Ne scie pas nos branches où les oiseaux sifflent au matin.”

Mais l’homme sourd, en sueur, n’avait qu’une hâte, aplanir le sol pour y élever de nouvelles bâtisses.

Et pendant ce temps, la supplique du choeur arboré chantait : “ Ne scie pas nos coeurs, ne sectionne pas nos vies.” 

Pourtant le rouleau compresseur arrachait tout sur son passage en labourant la mémoire centenaire, en ratissant les poumons de la terre.

Et au matin, à l’arbre du gibet, l’homme pendait aux branches qu’il n’avait pas coupées.

© 2017