Le revolver de Verlaine

Le 30 novembre 2016, j’ai acheté aux enchères Christies l’arme avec laquelle Verlaine blessa l’auteur du Dormeur du Val, un revolver dit Lefaucheux 7 mm à six coups.

En effet, étant un écrivain raté,  j’ai décidé de me mettre une balle dans la tête de façon honorable en me logeant une bonne fois pour toute, du plomb dans la cervelle et du génie dans l’aile.

L’auteur sans talent s’avance, met le revolver sur sa tempe et récite solennellement ces vers :

                             “ et je m’en vais

                              Au vent mauvais

                              Deçà, delà

                              Pareil à la

                              Feuille morte. “

 

On entend un bruit de gâchette rouillée mais aucun coup ne part, le revolver de Verlaine est hors service.

 

“ Chien ! décidément je rate tout ce que j’entreprends.”

© 2016