Le cul de la crémière

L’humeur parisienne et le fromage sont deux produits qui se complètent mutuellement.

Une humeur “ blanc sec “ de type “ oh non, ça va pas recommencer” ( quand la pluie se met à tomber alors qu’il y a eu une éclaircie inespérée) sera associée à un fromage doux comme un Brie double crème.

Au contraire, une humeur “rouge léger" du genre “Putain, pas ça!"  (quand le métro ne vient pas un samedi après-midi sur un quai bondé et pluvieux !) sera accompagnée d’un fromage relevé tel le Camembert.

Enfin si l’humeur se corse dans un rouge brun “ va te faire encu…” ( quand un taxi ne s’arrête pas alors qu’il pleut et qu’il n’y a pas de métro), on présentera un fromage à saveur accentuée comme un Pont-l’Evêque.

Si par miracle, l’humeur s’équilibre et devient liquoreuse voire pétillante “ il est trop chou ce petit bout " (en parlant d’un mioche qui hurle dans un bus qui change de direction à cause d’une manifestation), on servira un Crottin de Chavignol.

En conclusion, il importe de servir chaque humeur à la température requise pour en goûter toutes les nuances : “Bordel je viens de marcher dans une déjection de chien ! je quitte l’antenne , allez vous faire voir.”

© 2016