La Boucherie Raymond

J’m’ appelle Raymond, mon, mon,

Ouvert sans interruption

Traiteur boucher

A la Roche sur Yon, yon, yon

Ma bidoche est de qualité

Rouge à souhait, rouge à souhait

Bien dépecée

J’suis veuf, j’écorche vif !

 

Derrière mon comptoir, j’vois mes clientes délicieuses

Madame Dupont roulée comme une aiguillette baronne

Mame Durant, elle, a du tempérament.

Mame Sanchez un décolleté provoquant.

 

J’m’ appelle Raymond, mon, mon,

Ouvert sans interruption

Traiteur boucher

A la Roche sur Yon, yon, yon

Ma bidoche est de qualité

Rouge à souhait, rouge à souhait

Bien dépecée

J’suis veuf,j’écorche vif.

 

Et la petite Nadine, seize ans à peine de bonne race,

Sa mini jupe en cuir à raz du rond de tranche basse 

La fraîcheur de son cuisseau, son collier

Son odeur de chair fraîche saignante à souhait !

 

J’ai des visions, sions, sions

Son petit cou et ses rognons

Son foie, sa rate,

Son charmant croupion, pion, pion

Un jour la Nadine s’est baissée,

J’ai découvert son haut d’cotelette

Ça m’a donné envie d’un bon coup de fourchette !

 

 

Mon p’tit mignon, mon médaillon, mon aileron,

Viens sur les genoux de ton cher tonton Raymond,

Viens voir ma chambre froide !

 

Le temps qu’elle réalise, j’avais baissé le rideau d’fer

J’l’ai tirée par les pieds oui, j’en avais fait mon affaire.

Elle était tour à tour à l’étouffée,

Fouettée, à la vapeur, à l’étuvée.

 

La p’tite Nadine, j’en ai fait de la ballotine,

De la terrine, des paupiettes, de la galantine,

Et j’ai tout exposé dans ma vitrine.

 

J’m’ appelle Raymond, mon, mon,

Ouvert sans interruption

Traiteur boucher

A la Roche sur Yon, yon, yon

Ma bidoche est de qualité

Rouge à souhait, rouge à souhait

Bien dépecée

J’suis ouf, j’écorche les poufs !

© 2007